Verteilungsaktion für Kollegin Christa Lenz

Die Anfügungen sind in Deutscher und Französischer Sprache. Die Rückseite ist gleich. Das Infoblatt in Deutscher Sprache haben wir bereits in Eupen vor dem Sitz des Ministerpräsidenten der Deutschsprachigen Gemeinschaft Belgiens verteilt. Jetzt sollen 1500 Exemplare in Französischer Sprache am

DIENSTAG, DEN 16. NOVEMBER 2010 IN HUY (SITZ DES ZUSTÄNDIGEN LANDWIRTSCHAFTSMINISTERS LUTGEN IM FRANZÖSISCH SPRACHIGEN BELGIEN)

verteilt werden. Die VerteilerInnen treffen sich am 16. November 2010, 11.30 Uhr, an dem Haus Freunder Landstr. 100, 52078 Aachen-Brand und werden dann nach HUY in BELGIEN gefahren, wo sie zwischen 13.00 Uhr und 16.00 Uhr die Verteilungsaktion vornehmen werden.

Share
Dieser Beitrag wurde unter Belgien, Causa Beckers, Europa veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

1 Antwort zu Verteilungsaktion für Kollegin Christa Lenz

  1. Kurz nach der Verteilaktion erreichte uns dieser Kommentar per Email:

    Madame,
    Monsieur,

    Je me réfère au tract que vous avez distribué à Huy, et que j’ai ainsi reçu à mon domicile.

    En tant qu’avocat, je l’ai lu hier, et à ce titre, je tiens à vous avertir de ce qui suit afin de vos aider. Soyons clairs : je ne vous propose pas de devenir votre conseil. D’une part, une telle façon d’agir constituerait une violation de déontologie professionnelle. D’autre part, votre cas n’entre pas dans mes domaines d’interventions, de sorte que je vous serais moins utile qu’un avocat pratiquant le droit administratif. Votre tract n’est pas très explicite quant au fond du problème, mais il en ressort qu’il y aurait eu une irrégularité administrative ayant provoqué la ruine de Madame Christine BECKERS LENZ.

    Ne croyez pas qu’un toutes-boîtes rédigé comme cela puisse avoir un véritable impact. Choisissez un avocat compétent, et éventuellement, appuyez votre action par une démarche médiatique, voire encore par un tract, mais conçu autrement. S’il y a effectivement irrégularité, et pour autant que ladite irrégularité soit la cause de la situation, vous devriez pouvoir obtenir un résultat ; peut-être même déjà au stade de la négociation. Ce qu’il faut, c’est dépasser le stade de l’attitude administrative classique qui consiste à renvoyer, au moindre prétexte, la responsabilité à autrui. Soyez aussi attentifs à la nécessité de vous organiser au plus tôt, car il y a parfois des délais qui, lorsqu’ils sont expirés, vous privent du droit d’agir.

    Sans engager ici mon parti (PARTI POPULAIRE) en quoi que ce soit ni m’engager moi-même, puisque je ne connais pas précisément votre cas et que je n’ai pas pour habitude de lancer de vaines promesses, je vous signale que je suis prêt à vous rencontrer afin de voir si une démarche politique est opportune et possible, directement ou via la Presse locale. Il vous appartient de me contacter si vous le souhaitez.

    Cordialement,

    Philippe CHANSAY WILMOTTE,
    Avocat
    1er à la Chambre (PARTI POPULAIRE) aux élections du 13 juin 2010
    Tél.: 0475.79.30.31

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.