Wolfgang Erbe informiert: Morgen wird Emmanuel Macron in Aachen ein „HEISSER EMPFANG“ in winterlicher Kälte geboten! Kommt ALLE zur Internationale Demonstration in Aachen gegen die Festung Europa!

Liebe Kolleginnen und Kollegen,

soeben erreicht uns als Gewerkschafter/Innen-Arbeitskreis (AK) eine wichtige DEMONSTRATIONS-MITTEILUNG des Kollegen Wolfgang Erbe (http://www.ak-gewerkschafter.de/?s=wolfgang+erbe) gegen das Auftauchen von Emmanual Macron (http://www.ak-gewerkschafter.de/?s=emmanuel+macron) am morgigen  Tag hier in Aachen.

Diese Mitteilung hat Wolfgang wie folgt betitelt:

„Internationale Demonstration in Aachen gegen die Festung Europa – manif international #GiletsJaunes #ActeX – Le nouveau Traité franco-allemand, qui sera signé mardi à Aix-la-Chapelle,- a demain contre le forteresse l’Europe!“

Wir haben die komplette Mitteilung nachstehend zu Eurer gefälligen Kenntnisnahme und ggf. Teilnahme auf unsere Homepage gepostet.

Bildergebnis für fotos vom ak gewerkschafter gegen emmanuel macron

Für den AK Manni Engelhardt – Koordinator –

**********************************************************************************

Kollege Wolfgang Erbe informiert:

Internationale Demonstration in Aachen gegen die Festung Europa – manif international  #GiletsJaunes #ActeX – Le nouveau Traité franco-allemand, qui sera signé mardi à Aix-la-Chapelle,- a demain contre le forteresse l’Europe
 
#GiletsJaunes #ActeX – Le nouveau Traité franco-allemand, qui sera signé mardi à Aix-la-Chapelle,- a demain contre le  traité  bourgoise-impérialiste! 
 
 
 
Morgen Diestag in Aachen
 
Gegen den neuen Versailler Vertrag – gegen Krieg – Vorherrschaft und Imperialismus gegen den Kapitalismus!
Aufstehen - Die Sammlungsbewegung

 Hallo mes camerades,

am Dienstag besucht Präsident Macron Angela Merkel in Aachen. 
Und wir schliessen uns dabei dem friedlichen Protest an: 

#Aufstehen für #Menschlichkeit!
#Solidarität mit den #Gelbwesten:

Demo: Rathaus Aachen
Dienstag 22.01.19 10.00-12.00 

Hier Steve mit den Details:

Und jetzt: verbreite die Nachricht! 
Leite diese Mail an deine Freunde weiter und teile sie auf Facebook und Twitter

Für ein Europa für die Vielen, nicht die Wenigen.
Solidarité avec les #GiletsJaunes!

Mit besten Grüßen,

Euer Aufstehen Vorstand

ViSdP Steve Hudson

 
Auch die Kirchen sind gegen die „Festung Europa“

Der Ökumenische Rat der Kirchen in Österreich (ÖRKÖ) hat sich angesichts der EU-Ratspräsidentschaft und der im Mai bevorstehenden EU-Wahl gegen eine „Festung Europa“ ausgesprochen. „Europa muss ein Hafen für Menschen sein, die Schutz vor Verfolgung suchen“, heißt es in einer am Montag veröffentlichten Erklärung. Zudem warnen die Kirchen vor der Einschränkung von Grund- und Freiheitsrechten.

„Wir lehnen ein Europa ab, das zur Festung ausgebaut wird“, schreiben die Kirchen in ihrem „Aufruf zur politischen Verantwortung von Christinnen und Christen für ein solidarisches Europa“. Es sei von der EU zu erwarten, „dass sie statt in Maßnahmen, die Menschen ausgrenzen, vor allem in die Integration von Menschen investiert, zum Wohl aller“. Migranten, Flüchtlinge und Asylsuchende sollten in Europa „menschenwürdig“ aufgenommen werden.

„Zunehmende Ausgrenzung von Menschen“

Auch beklagen die Kirchen „Armut und Obdachlosigkeit, die zunehmende Ausgrenzung von Menschen und die großen Wohlstandsunterschiede in Europa und innerhalb der einzelnen Länder“. Die Aufgabe einer Verwirklichung einer solidarischen Gemeinschaft sei nach wie vor ungelöst. „Der Zugang zu sozialen Dienstleistungen in hoher Qualität muss für alle, unabhängig von Einkommen und Herkunft, gesichert werden“, erinnern sie an das „Ökumenische Sozialwort“. Es brauche einen Sozialkonvent und in weiterer Folge eine „Europäische Sozialcharta“. Ohne den freien Austausch von Gütern und Dienstleistungen einzuschränken, müsse die Existenz der Menschen gesichert und Chancengleichheit gegeben sein. „Wir brauchen ein Europa, in dem die Würde jedes Menschen gewährleistet ist.“

https://www.wienerzeitung.at/themen_channel/integration/gesellschaft/997482_Kirchen-gegen-Festung-Europa.html

Sur le Traité franco – allemand dit d’Aix La Chapelle

Le 22 janvier 2019, Emmanuel Macron et Angela Merkel signeront un nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemand

Ceci sera ainsi le cas dans les domaines diplomatique, militaire, scientifique, comme en ce qui concerne la lutte contre le réchauffement climatique. Dans tous ces domaines, la France a pris une avance certaine sur l’Allemagne. Elle dispose de laboratoires et d’expériences industrielles que l’Allemagne n’a pas, sans mentionner son industrie nucléaire. Ainsi l’Allemagne est le plus grand pollueur au sein de l’Europe avec ses centrales à charbon.

Les industries charbonnières et pétrolières américaines souhaitent que ceci continue, car elles en espèrent la poursuite de leurs contrats actuels. Si l’Allemagne refuse le nucléaire français, c’est moins pour ses prétendus dangers que pour la concurrence qu’elle ferait à ses importations de pétrole et gaz américains et russes. Par ailleurs, l’Allemagne dont la population d’origine diminue rapidement, sera très ouverte à l’immigration étrangère. Or nul n’ignore que les Etats-Unis encouragent discrètement celle-ci, notamment par le biais d’interventions de la CIA, comme susceptible de ruiner à terme des pays européens où ils voient des rivaux.

Ajoutons qu’une clause de traité devrait soulever le plus d’opposition, notamment dans les provinces et au niveau des collectivités régionales. Il s’agira de la mise en place dans les régions franco-allemandes frontalières, d’euro-districts qui risquent d’être sur le modèle des länders allemands. Ainsi, en ce qui concerne l’Alsace, beaucoup d’Alsaciens craignent à tort ou à raison qu’elle ne repasse au moins en partie sous la loi allemande et que la langue administrative n’en redevienne l’allemand. Là encore, il y aurait que demi-mal si l’Allemagne s’était donnée une autonomie suffisante par rapport aux Etats-Unis. Or ce n’est pas le cas. L’Allemagne, notamment au sein de l’Otan, se montre le meilleur élève des Etats-Unis pour en faciliter la pénétration militaire et économique en Europe, par exemple en ce qui concerne l’acquisition de matériels militaires tous fabriqués outre atlantique.

Ainsi actuellement la France espère voir l’Allemagne acquérir les Rafales nouvelle génération. Ce ne sera pas le cas car l’Amérique fera pression pour que l’Allemagne continue à s’équiper en avions de combat américains déjà obsolètes avant même d’avoir volé, tel que le JSF Joint Strike Fighter.

Voir Traité d’Aix La Chapelle

 
Nouvelle domination capitaliste et impérialisme
 
 
 
Le traité de Versailles et le nouveau partage du monde
 
 
Le Traité de Versailles est une nouvelle fois mis en parallèle avec la …. de signer solennellement les hommes de la bourgeoisie internationale n’est …. aujourd’hui, et l’impérialisme germanique qui tenta de la lui disputer est à …
 
 
Car ce processus a démontré ses objectifs non pas « depuis au moins trois décennies, sur la base de traités marqués au coin du néolibéralisme alors triomphant (Acte unique, traité de Maastricht, traité de Lisbonne), ou de l’ordo-libéralisme allemand (traité de cohérence budgétaire dit « TSCG » de 2012) », mais depuis les origines. Il s’est agi, en effet d’assurer la tutelle maximale sur cette partie du monde de l’impérialisme le plus puissant, états-unien, escorté du second, l’impérialisme allemand, que les rivalités inter-impérialistes opposent cependant, à l’occasion des crises systémiques, jusqu’à la guerre générale. Le phénomène a débouché, entre autres, sur ce que Georges Gastaud qualifie « de protectionnisme » rigoureux au bénéfice exclusif de l’Allemagne et des États-Unis. Il est sans rapport aucun avec l’idéologie, la Guerre froide, le rêve de « démocratie », etc., et ne laisse aucune chance à la « réforme » à laquelle semblent croire les « vingt intellectuels eurosceptiques » qui ont signé ce manifeste.
 
 
26 janvier 2019
 
PARIS – Fascisation de la France de Macron dans l’Union Européenne – Café d’histoire critique et d’études marxistes

Elu président de la République le 7 mai 2017, Emmanuel Macron a été présenté comme un « rempart contre le fascisme ». Ce chantage électoral, invoqué à gauche même le soir du premier tour le 23 avril, a occulté que « Jupiter », chantre de l’eurocapitalisme néolibéral et de l’atlantisme, accélère, par sa politique, la fascisation croissante du pays, ce que l’affaire Benalla a spectaculairement révélé à l’été 2018. Une surprise ? Pas vraiment au regard et de l’attitude de l’UE vis-à-vis des forces fascisantes et fascistes en Europe d’une part, de l’histoire d’autre part : en France, les technocrates, industriels et banquiers de l’entre-deux-guerres avaient déjà favorisé la progressive prise du pouvoir des fascistes dans le pays. Cette intervention comparera les années 1920-1930 à notre époque et montrera que le « ni droite-ni gauche », présenté comme une « Révolution » – en référence à l’ouvrage publié par Macron en 2016 – à l’origine d’un « Nouveau Monde » dans le cadre de la « construction européenne », reprend en réalité des mécanismes fatals déjà testés par le passé, pour le plus grand malheur du camp des travailleurs, de la République et de la France.

https://www.legrandsoir.info/paris-fascisation-de-la-france-de-macron-dans-l-039-union-europeenne-cafe-d-histoire-critique-et-d-etudes-marxistes.html

18 janvier 2019
 
La révolte populaire des Gilets jaunes et les directions des partis politiques et syndicales
 
 
 
 
 

Wolfgang Erbe

Share
Dieser Beitrag wurde unter Aachen, Neuigkeiten veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.